Canadian Mortgages, Insurance, Investment, Tax Planning

CRA Media Room

Revenu Québec - Tax News

XE Forex News

Canadian Mortgage Broker news

Monday, January 25, 2010

Rudy Le Cours : Les piliers de la sécurité financière | Planification financière

Rudy Le Cours : Les piliers de la sécurité financière | Planification financière

Rudy Le Cours

(Montréal) Même si deux travailleurs canadiens sur cinq seulement adhèrent à un régime de retraite parrainé par leur employeur, c'est dans ces caisses que se retrouve le plus grand bassin de capital dédié à la retraite.

La sécurité financière des retraités canadiens repose sur trois piliers bien distincts: la sécurité sociale, l'épargne individuelle et les fonds de retraite parrainés par les employeurs.

La sécurité sociale touche le plus grand nombre d'individus, mais c'est le pilier où se retrouve le moins d'argent. Fin 2008, le Régime de pensions du Canada (RPC) et le Régime des rentes du Québec (RRQ) totalisaient quelque 140 milliards, soit à peine 7,6% de l'épargne-retraite, selon une récente étude spéciale de Statistique Canada parue dans le numéro de novembre de L'Observateur économique canadien (OEC). Pas moins de 12,3 millions de Canadiens cotisaient à un ou l'autre des régimes. La sécurité sociale inclut aussi la pension de vieillesse et le supplément de revenu minimum garanti, deux programmes fédéraux qui ne sont pas capitalisés.

Du côté des régimes enregistrés d'épargne retraite, la cagnotte accumulée par 6,3 millions de Canadiens s'élevait à 631 milliards ou 34,4% de l'épargne-retraite à la fin de l'an dernier.

Enfin, 5,9 millions de Canadiens participaient à un régime complémentaire de retraite parrainé par leur employeur. L'actif total de ces quelque 19 000 régimes s'élevait à 1064 milliards, fin 2008. Ils représentent 58,0% du total des actifs de retraite.

(Selon le dernier Rapport annuel de la Régie des rentes, près de 1,5 million de travailleurs québécois (42%) participaient l'an dernier à un régime complémentaire de retraite. Les participants étaient regroupés dans plus de 2900 régimes dont 1423 étaient sous la surveillance de la Régie.)

«Grâce aux actifs de retraite, le total des actifs financiers des ménages a plus que triplé pour passer de 1200 milliards en 1990 à juste un peu plus de 4000 milliards en 2007», constatent Philip Cross et Joe Wilkinson, qui signent l'analyse parue dans l'OEC.

Comme tout le monde, ils observent aussi que «les régimes de retraite du secteur privé ont affiché la plus faible croissance depuis 1999 malgré une augmentation des cotisations».

Cela s'explique par les deux krachs boursiers et par la maturité accrue de la plupart des fonds. La maturité mesure le rapport entre le nombre de participants actifs (cotisants) et le nombre de retraités.