Canadian Mortgages, Insurance, Investment, Tax Planning

CRA Media Room

Revenu Québec - Tax News

XE Forex News

Canadian Mortgage Broker news

Tuesday, April 20, 2010

Revente immobilière: nouveau record pour Montréal | Maxime Bergeron | Immobilier

Revente immobilière: nouveau record pour Montréal | Maxime Bergeron | Immobilier


Les jeunes, pressés d'acheter une propriété avant la remontée des taux... (Photo: Patrick Sanfaçon, Archives La Presse)

Agrandir

Photo: Patrick Sanfaçon, Archives La Presse

(Montréal) Les jeunes, pressés d'acheter une propriété avant la remontée des taux hypothécaires, ont propulsé le marché montréalais à un sommet inégalé le mois dernier.

Le nombre total de transactions a dépassé de 12?% le précédent record établi en mars 2007, indiquent les données publiées hier par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM). Et le volume des ventes a explosé de 53?% sur un an pour atteindre 1,68 milliard de dollars. Du jamais vu.

Michel Beauséjour, chef de la direction de la CIGM, attribue une bonne partie de cette activité aux premiers acheteurs. «?Les conditions économiques favorables et les faibles taux d'intérêt ont certainement encouragé les locataires à devenir propriétaires, a-t-il déclaré. Il est aussi possible que certains consommateurs aient devancé leur achat, prévoyant une éventuelle hausse des taux hypothécaires cet été.?»

Les ventes sont en hausse de 38?% par rapport à mars 2009 - mois marqué par la récession - et de 21?% par rapport à mars 2008. Toutes les catégories d'habitations ont enregistré des augmentations majeures de prix.

Dans la région métropolitaine, les «?plex?» de deux à cinq logements ont vu leur prix médian grimper à 375 000?$ en mars, en hausse de 10?%. Les maisons unifamiliales se sont vendues 245 000?$ (+9?%) et les appartements en copropriété, 202 500?$ (+10?%).

Les hausses sont encore plus salées dans l'île de Montréal. Le prix médian des «?plex?» a bondi à 395 000?$ (+13?%), celui des condos, à 237 500?$ (+12?%) et celui des unifamiliales, à 320 000?$ (+11?%). Le phénomène de la surenchère est en pleine explosion et a doublé en deux ans dans les quartiers centraux, comme le révélait récemment La Presse Affaires.

La CIGM explique la progression des prix par une baisse marquée de l'offre de propriétés à vendre, qui crée un phénomène de rareté. Le nombre d'inscriptions en vigueur a baissé de 20?% le mois dernier.

Surchauffe??

À Montréal comme dans plusieurs autres grandes villes, le premier trimestre de 2010 a été marqué par une progression continue des prix. Ils ont grimpé de plus de 20?% dans certaines catégories d'habitation à Toronto et Vancouver.

Phil Soper, président de Services immobiliers Royal Lepage, a toutefois cité le marché montréalais comme un «?exemple?» de stabilité, dans une étude publiée jeudi. La hausse de prix d'un plain pied a été de 7,2?% pendant les trois premiers mois de l'année, comparativement à 21,8?% à Vancouver, a illustré l'agence.